L’argent. L’argent est source d’opportunités et de défis. L’un d’entre eux a été identifié de longue date par les scientifiques : les êtres humains voient l’argent à travers une « comptabilité mentale ». Autrement dit, nous affectons à l’argent diverses valeurs et utilisations fondées sur un éventail de facteurs, notamment sa provenance et ce que nous comptons en faire. Est-ce un inconvénient ? C’est ce que nous allons analyser…

Prenons ce scénario : imaginez que vous avez acheté des billets de cinéma ou pour un spectacle. Lorsque vous arrivez à la salle de cinéma ou de théâtre, impossible de trouver les billets. Vous avez beau consulter votre téléphone, fouiller dans votre sac et dans vos poches, ils restent introuvables. Que faites-vous ? Achetez-vous de nouveaux billets ou rentrez-vous chez vous ?

Réfléchissons maintenant à un autre scénario. Vous n’avez pas acheté de billets et vous vous rendez au théâtre avec du liquide que vous utiliserez pour les acheter. Lorsque vous arrivez, impossible de trouver l’argent, ni dans vos poches ni dans votre portefeuille. Que faites-vous ? Prenez-vous votre carte bancaire pour racheter des billets ou rentrez-vous chez vous ?

Dans des situations expérimentales de ce type, Daniel Kahneman et Richard Thaler, lauréats du Prix Nobel et spécialistes de l’économie comportementale, ont constaté que les gens étaient nettement plus enclins à acheter des billets après avoir perdu l’argent (second scénario) plutôt qu’après avoir perdu les billets (premier scénario). (Pour de plus amples informations sur la comptabilité mentale, voir le livre de Richard Thaler, Misbehaving.) En toute logique, il ne devrait pas y avoir de différence : dans ces deux situations, le même montant d’argent a été perdu et la décision d’acheter (ou non) des billets devrait être la même. C’est là qu’intervient la comptabilité mentale : dans le premier cas, vous avez le sentiment de « payer deux fois » les billets (ce que personne n’aime faire), tandis que dans le second cas, vous avez l’impression de payer une seule fois (parce que vous avez perdu l’argent, pas les billets).

Pour appliquer cette leçon à votre propre vie, pensez à la façon dont vous affectez votre argent à différents comptes mentaux. Utilisez-vous un don en argent différemment d'une somme d'argent identique gagnée en travaillant ? Est-ce que vous destinez un remboursement d'impôt à un autre usage que celui auquel vous auriez consacré cet argent s’il n'avait pas été retenu au titre des impôts ? Dépensez-vous ou investissez-vous une prime différemment de la façon dont vous dépensez ou investissez votre salaire ? Avez-vous de l'argent « spéculatif » et de l'argent « sans risque » ?

Des comptes mentaux aux comptes concrets

Prenez tous vos comptes mentaux – la provenance de votre argent et la façon dont les diverses origines peuvent vous inciter à utiliser les comptes différemment : avez-vous le sentiment que votre comptabilité mentale vous aide à utiliser votre argent de la manière la plus productive possible ? Pour le savoir, vous pouvez établir un cadre concret pour votre argent constitué de « catégories » dont vous savez qu’elles seront productives. Vous pourrez alors vous référer régulièrement à ce cadre pour voir si l’évolution de votre argent est véritablement alignée sur les buts que vous visez.

Tout un chacun peut trouver stimulant de répartir concrètement son argent en quatre catégories : liquidités (disponibilités), mode de vie (dépenses), préservation ou distribution, et croissance. Ce faisant, vous déterminez si l’organisation et l’utilisation de votre argent répondent à vos buts.

Catégorie liquidités (disponibilités)

Les gens cherchent à avoir suffisamment de liquidités disponibles pour se sentir en sécurité sur le plan psychologique pendant les hauts et les bas des marchés, les cycles économiques et des événements de la vie. Nous voulons nous assurer que nos dépenses ou notre mode de vie ne seront pas restreints de façon inattendue ou ne nous amèneront pas à vendre des actifs au plus mauvais moment (c’est-à-dire à vendre à bas prix). À l'intérieur de la catégorie des liquidités, nous voulons disposer de suffisamment de liquidités opérationnelles pour payer les impôts, les gros achats, les dépenses professionnelles et autres. De nombreuses personnes déclarent également avoir besoin de liquidités disponibles pour effectuer des investissements opportunistes à des prix attrayants (en cas de ventes à prix bas, pouvoir acheter à prix bas).

De combien de liquidités, ou de disponibilités, disposez-vous ? Ces liquidités vous offrent-elles la liberté de faire ce que vous souhaitez au moment où vous le désirez ? Cette catégorie peut englober des liquidités dans votre coffre-fort, des dépôts, des obligations à court terme et des comptes du marché monétaire. On peut également considérer les lignes de crédit sur titres ou gagées sur un bien immobilier comme des sources de liquidités.

Catégorie train de vie (dépenses)

Nombreux sont ceux qui souhaitent placer de l'argent dans une stratégie de « coffre-fort » qui, ils l'espèrent, répondra de façon fiable à leurs besoins et à leurs désirs pour le reste de leur vie. Ainsi, si un événement survient - par exemple, une importante perte en capital dans une entreprise ou un investissement concentré, ou un accident de la vie empêchant les principaux soutiens de travailler - l’argent épargné permettra d’assurer une vie confortable. Le contenu de cette catégorie est spécifiquement adapté à la définition du mode de vie d'un individu ou d'une famille. Il peut s'agir de dépenses pour les besoins essentiels, de fonds pour l'éducation des enfants et des petits-enfants, ou encore de dons pour la famille et la communauté.

Disposez-vous d’une catégorie de fonds destinée à votre mode de vie ? Le cas échéant, est-elle suffisante ? Trop importante ? Cette catégorie comprend souvent des actions, des obligations à moyen et long terme, des disponibilités (pour réalimenter régulièrement la catégorie liquidités) et des investissements alternatifs diversifiés (y compris des fonds de private equity et des hedge funds).

Catégorie préservation ou distribution

Si les deux premières catégories sont réservées à l’argent devant être utilisé de votre vivant, une autre comprend de l’argent destiné à servir après votre décès. Mais cette catégorie bénéficie d’une certaine flexibilité. Si la catégorie mode de vie est épuisée trop tôt sous l’effet de facteurs tels que la longévité (et si vous viviez jusqu’à 105 ans ?), la catégorie préservation peut procurer un niveau minimum de richesse. En outre, cette catégorie peut être destinée à des dons familiaux – soit directement, soit via des structures plus complexes d’ingénierie financière – ainsi qu’à des dons philanthropiques à travers des « donor-advised funds » (DAF, fonds à vocation arrêtée par le donateur) ou des fondations familiales.

Quelles sont vos intentions, le cas échéant, pour réserver votre argent ou le répartir entre les personnes ou des organisations après votre décès ?  Près d’un quart de nos clients déclarent qu’ils n’ont pas l’intention de laisser de l’argent à leur décès, ce qui signifie que vous n’êtes peut-être pas concerné par cette catégorie. (Voir The  power  of intent pour de plus amples informations sur les intentions des clients concernant leur argent). Mais si vous êtes concerné, qu’en est-il de votre catégorie préservation et/ou distribution ? Un large éventail de stratégies peuvent être appropriées : assurance-vie, trusts, structures patrimoniales complexes, investissements généraux, biens immobiliers, œuvres d’art, joaillerie et autres. Certains décident d’emprunter en gageant des actifs de cette catégorie (par exemple une œuvre d’art) afin d’alimenter d’autres catégories (telles que le train de vie).

Catégorie croissance

Il est important de noter que le contenu des trois premières catégories - liquidités, train de vie et conservation ou distribution - est destiné à être consommé. La quatrième et dernière catégorie a un tout autre but. Son objectif est d’assurer un taux croissance à l’infini de votre capital. Les actifs de la catégorie croissance sont généralement associés à un plan de succession clairement articulé (par exemple, par l'intermédiaire d'une entreprise ou d'un family office) dans lequel les actifs de croissance sont destinés à être gérés par les générations futures.

Possédez-vous de l'argent destiné à croître pour toujours ? Dans l'affirmative, combien ? Et avez-vous communiqué cela aux personnes ou aux organisations qui sont censées gérer cette richesse ? En règle générale, cette catégorie comprend des stratégies de placement à long terme qui sont plus offensives (par exemple, le private equity, les actions et les hedge funds), des positions ou des investissements concentrés, des entreprises et des immeubles de placement (qui ne sont généralement pas des résidences familiales). Les emprunts visant à améliorer le rendement des placements (investissements financés par endettement) peuvent également entrer dans cette catégorie.

Aligner les catégories sur vos intentions

Après avoir identifié les catégories susceptibles de vous concerner - ainsi que le contenu et le montant de chacune d’entre elles – efforcez-vous de déterminer à quoi ces catégories devraient ressembler. Pour ce faire, essayez d'affecter à chaque catégorie un montant, un horizon temporel et un niveau de priorité souhaités. (Voir Les 4 composantes d'un objectif).

Les 4 composantes d’un objectif

Les catégories doivent comprendre les composantes suivantes.
This graphic identifies four considerations for each bucket. The Label should articulate the goal in the client's own words. The Dollar Amount is the amount of cash that will be required. The Time Horizon is the timeframe to reach the goal. The Priority Level should prioritize the importance of the goal.

Ce point est important parce que différentes catégories incluant différents montants, horizons temporels et niveaux de priorité nécessiteront des tailles et des stratégies patrimoniales différentes. Prenons l’exemple du train de vie. Une personne de 40 ans dont l'objectif de train de vie est de dépenser 500 000 dollars par an à partir de ses 65 ans aura une stratégie très différente de ce qu'elle deviendra lorsque cette même personne aura 65 ans et dépensera déjà 500 000 dollars par an prélevés dans la catégorie train de vie. Et la composition des actifs de la catégorie peut devenir complètement différente lorsque cette personne sera âgée de 90 ans et dépensera le même montant. En particulier, la stratégie est susceptible d'être investie dans des actifs moins risqués au fil du temps, pour diverses raisons, notamment parce que le besoin de liquidités devient plus essentiel lorsque l'argent ne peut être gagné grâce à des activités telles qu’une activité professionnelle. Une combinaison plus prudente peut s'avérer nécessaire pour s'assurer que les 500 000 dollars de trésorerie requis sont effectivement réalisés.

Et selon le moment où la personne a commencé à affecter des fonds à la catégorie train de vie, le montant devant être consacré à cette catégorie peut varier dans des proportions relativement importantes. Si une personne a commencé à investir à 40 ans pour répondre aux besoins futurs liés à son train de vie, elle affectera généralement des fonds nettement moins importants à la catégorie que si elle commence plus tard, car la croissance composée des investissements jouera en sa faveur. Peu importe votre niveau de richesse ou votre âge, le moment adéquat pour commencer à identifier les horizons temporels, les montants et les niveaux de priorité de vos catégories, c’est aujourd’hui, de façon à pouvoir aligner les stratégies qui vous permettront de réaliser vos objectifs. Voici un exemple de la façon dont 1 million de dollars pourraient être affectés différemment en fonction de ces facteurs. (Voir Exemples de stratégies alignées sur des objectifs.)

Exemples de stratégies alignées sur des objectifs

Différentes stratégies pour différents objectifs
This graphic illustrates four different goals. The first goal is to buy a second home. It has a 6 month time horizon, a dollar amount of $1 million, and a high priority level. The allocation used for this goal is 100% cash. The second goal is to provide education for four kids. It has a 5 year time horizon with 4 years for each kid, a dollar amount of $1 million, and a high priority level. The allocation used for this goal is 80% fixed income, 10% equities, and 10% liquid alternatives. The third goal is to provide for lifestyle. It has a time horizon of 25 years, a dollar amount of $1 million, and a low priority level. The allocation used for this goal is 60% equities, 30% fixed income, and 10% liquid alternatives. The fourth goal is to provide a bequest for kids. It has a time horizon of 50 years, a dollar amount of $1 million, and a low priority level. The allocation used for this goal is 80% equities, 10% liquid alternatives, and 10% fixed income.

De la sensibilisation à l’action

L’alignement de vos intentions et de vos stratégies patrimoniales est un processus continu, qui peut commencer quelle que soit l’étape de la constitution de votre patrimoine. Les stratégies qui servent vos divers objectifs, ou catégories de patrimoine, peuvent aussi évoluer au fil du temps. Par exemple, lorsque vous êtes plus jeune, vous ne voudrez peut-être pas adopter une stratégie de distribution ou de préservation pour les générations futures. Peut-être n'êtes-vous pas certain du montant du patrimoine que vous allez accumuler, ou n'avez-vous pas identifié à qui ou combien vous souhaiterez, le cas échéant, donner. Mais avec l'âge, vous pouvez mettre en place des structures de patrimoine plus arrêtées au fur et à mesure que se précisent les montants que vous pouvez et souhaitez donner aux membres de votre famille ou de votre communauté. Quelles que soient vos intentions, vous devez commencer. Transformez vos comptes mentaux en comptes concrets. La transformation des catégories d'argent que vous possédez et l’alignement de ces catégories sur vos intentions accroîtront votre confiance dans votre stratégie patrimoniale.

Les exemples présentés ci-après illustrent comment un montant de capital donné peut être aligné sur vos stratégies patrimoniales pour servir vos différents objectifs. (Voir Structure de portefeuille alignée sur des objectifs).

Structure de portefeuille alignée sur des objectifs

Aligner votre capital sur vos stratégies patrimoniales
This graphic illustrates four goals. The first goal is to spend $1 million per year and maintain cash reserves. The capital needed for this goal is $38 million. The second goal is to divide $20 million for children upon death. The capital needed for this goal is $14 million. The third goal is to preserve wealth for future generations. The capital needed for this goal is $10 million. The fourth goal is to grow perpetually as a family enterprise. The capital needed for this goal is $38 million. The total capital needed for all four goals is $100 million.

Vous pourrez alors réfléchir en toute confiance à certaines questions simples, mais fondamentales : où se trouve précisément mon argent ? Produit-il le résultat que j’attends ? Disposerai-je de fonds suffisants en cas de crise ? Mon patrimoine aura-t-il l’effet escompté sur ma famille ? L’affectation claire de votre patrimoine à différentes catégories et la transformation de votre comptabilité mentale en comptes concrets peuvent vous aider à répondre à ces questions au fil du temps, vous rendant ainsi plus confiant quant à l’impact escompté de votre patrimoine.

Vous pouvez contacter votre interlocuteur chez J.P. Morgan pour approfondir ce thème. Il se tient à votre disposition pour répondre à vos questions et vous épauler dans votre planification financière.