Situer le bureau

Votre bureau le plus proche

Votre agence la plus proche

Perspectives semestrielles 2024

Une économie forte dans un monde fragile

Perspectives semestrielles 2024
Télécharger la version PDF
Les entreprises ont passé outre la hausse des taux d'intérêt. Certes, le risque géopolitique est réel. Mais l'économie est plus forte que vous ne le pensez. L'intelligence artificielle n'en est qu'à ses débuts. Les actions pourraient augmenter. Profitez de la reprise.

UNE ÉCONOMIE FORTE

L'économie la plus saine depuis des décennies ? On dirait bien.

Qu'est-ce qui ne va pas ? Pas grand-chose. Les principales variables macroéconomiques et de marché - croissance, taux de chômage, revenu des ménages, marges bénéficiaires des entreprises, rendements des obligations d'État - semblent plus saines qu'elles ne l'ont jamais été depuis des décennies. Les actions et les actifs réels peuvent atténuer le risque lié à l'inflation. Les obligations peuvent conforter les portefeuilles en cas de ralentissement de la croissance économique.

Ce n'est pas un rêve : l'IA peut accroître la productivité

Il a fallu 15 ans à l'ordinateur personnel pour accroître la productivité de l'économie. L'IA pourrait le faire en sept ans. Aujourd'hui, moins de 5 % des entreprises américaines utilisent activement l'IA. Mais les cas potentiels d'utilisation concernent la quasi-totalité des secteurs d'activité.

Un monde fragile

Faut-il couvrir le risque géopolitique et, le cas échéant, comment ?

Les marchés actions réagissent à la montée des tensions. Mais l'impact n'est généralement pas durable. Toutefois, l'or s'est avéré particulièrement efficace pour les investisseurs tactiques en quête de couverture. Dans le passé, il a rebondi juste avant et pendant les événements géopolitiques. L'attrait de l'or est d'autant plus grand que les banques centrales ont récemment augmenté leurs achats.

Les élections ne résoudront pas le problème du déficit croissant des États-Unis

Quel que soit le vainqueur de l’élection présidentielle américaine en novembre, la dette et le déficit n’en sortiront probablement pas gagnants. Tous deux risquent de continuer à se détériorer. À court terme, la volatilité des marchés obligataires pourrait augmenter. L’augmentation des impôts nous paraît être la seule option pour alléger le fardeau de la dette à long terme. Les investisseurs américains doivent donner la priorité à l'efficience fiscale.

Global Perspectives

Description du graphique au point (1): Le graphique montre la croissance de la rémunération totale des salariés. Pour le Japon, le premier point de données est de 1,35 % au premier trimestre 2005 ; la courbe se stabilise pour atteindre un point bas de -6,2 % au deuxième trimestre 2009. Elle remonte ensuite et se stabilise à 2,1 % au premier trimestre 2024, dernier point de données. Pour la zone euro, le premier point de données est de 2,8 % au premier trimestre 2005 ; puis la courbe reste stable et augmente légèrement avant de tomber à -0,99 % au troisième trimestre 2009. Elle se redresse ensuite, mais chute brutalement à -6,99 % au deuxième trimestre 2020. Ensuite, elle remonte pour s'établir à 6 % au quatrième trimestre 2023, dernier point de données. Pour les États-Unis, le premier point de données est de 5,9 % au premier trimestre 2005 ; la courbe reste stable et atteint son point bas de -4,1 % au premier trimestre 2009. Elle repart ensuite à la hausse et atteint un point haut de 6,33 % au quatrième trimestre 2012. Elle reste stable et chute brièvement avant d'atteindre un nouveau point haut de 12,1 % au deuxième trimestre 2021. Le dernier point de données est légèrement inférieur, à 5,6 % au premier trimestre 2024.

Description du graphique au point (2): Le graphique présente la performance du S&P 500 dans différents contextes inflationnistes (1950-2024), en %. À 0-2 %, la performance est de 10,7 %. À 2-3 %, la performance est de 13,8 %. À 3-5 %, la performance est de 8,7 %. À >5 %, la performance est de 2,4 %.

Description du graphique au point (3): Le graphique montre le nombre d'années entre des innovations telles que la machine à vapeur, l'électricité, les PC/Internet et l'intelligence artificielle, et la croissance de la productivité. Il se présente sous la forme d'un diagramme en barres. Pour la machine à vapeur, il s'écoule 61 ans entre l'innovation et la croissance de la productivité. Pour l'électricité, le délai entre l'innovation et la croissance de la productivité est de 32 ans. Pour les PC/Internet, le délai entre l'innovation et la croissance de la productivité est de 15 ans. Pour l'IA, on estime qu'il faudra environ sept ans entre l'innovation et la croissance de la productivité.

Description du graphique au point (4): Le graphique montre le quintile supérieur des marges d'autofinancement, le multiple P/E prévisionnel par rapport à la même cohorte d'actions de grande capitalisation. Le premier point de données se situe à 0,58x en février 1976. Il augmente ensuite à un plus haut de 1,72x en novembre 1983, pour ensuite baisser jusqu'à un point bas de 0,53x en janvier 2000. Puis il remonte à un nouveau point haut de 1,62x en avril 2009, pour reculer à 0,74x en avril 2024, date du dernier point de données. 

Description du graphique au point (5): Le graphique présente la performance cumulée depuis janvier 2022, en %. Pour le MSCI Germany Small Cap, le premier point de données est de 0% en janvier 2022. La courbe baisse ensuite à un point bas de -45,9 % en septembre 2022, avant de rebondir et de se stabiliser à un niveau bas de -27,8 % en avril 2024. Pour le MSCI World, le premier point de données est de 0 % en janvier 2022. La courbe baisse pour atteindre un point bas de -26,5 % en octobre 2022. Puis elle remonte à 3,6 % en avril 2024, dernier point de données. Pour le MSCI Germany, le premier point de données est de 0 % en janvier 2022. Puis la courbe baisse jusqu'à un point bas de -30,4 % en septembre 2022, pour ensuite remonter à 0,7 % en avril 2024, dernier point de données.

Description du graphique au point (6): Le graphique montre la dépendance commerciale en %. Pour la dépendance de l'Europe envers la Russie dans le domaine de l'énergie (avant l'invasion de l'Ukraine), le pourcentage est de 22 %. Pour la dépendance mondiale envers la Chine concernant les batteries au lithium, le pourcentage est de 76 %. Pour la dépendance mondiale envers Taïwan dans le domaine des microprocesseurs avancés, le pourcentage est de 92 %.

Informations importantes – Perspectives semestrielles 2024 

Découvrez comment devenir client(e) de la Banque Privée de J.P. Morgan.

Veuillez nous donner quelques informations vous concernant et notre équipe vous contactera.

*Champs obligatoires

Découvrez comment devenir client(e) de la Banque Privée de J.P. Morgan.

Veuillez nous donner quelques informations vous concernant et notre équipe vous contactera.

Saisissez votre prénom

> ou < ne sont pas autorisés

Only 40 characters allowed

Saisissez votre nom

> ou < ne sont pas autorisés

Only 40 characters allowed

Sélectionnez votre pays de résidence

Saisissez une adresse valide

> ou < ne sont pas autorisés

Only 150 characters allowed

Saisissez votre ville

> ou < ne sont pas autorisés

Only 35 characters allowed

Sélectionnez votre Etat

> or < are not allowed

Saisissez votre code postal

Veuillez indiquer un code postal ZIP valide.

> or < are not allowed

Only 10 characters allowed

Saisissez votre code postal

Veuillez indiquer un code postal ZIP valide.

> or < are not allowed

Only 10 characters allowed

Saisissez votre code pays

Saisissez votre code pays

> or < are not allowed

Saisissez votre numéro de téléphone

Le numéro de téléphone doit être composé de 10 chiffres

Veuillez indiquer un numéro de téléphone valide

> or < are not allowed

Only 15 characters allowed

Saisissez votre numéro de téléphone

Veuillez indiquer un numéro de téléphone valide

> or < are not allowed

Only 15 characters allowed

Présentez-vous

0/1000

Only 1000 characters allowed

> or < are not allowed

La case n'est pas cochée

Informations importantes

Définition des indices

L'Indice Bloomberg USAgg est un indice de référence phare qui mesure le marché des obligations « investment grade » imposables à taux fixe, libellées en dollars américains. L'indice comprend des bons du Trésor, des titres gouvernementaux et des titres d'entreprises, des titres adossés à des créances hypothécaires (MBS, titres d’organismes parapublics à taux fixe), des valeurs mobilières adossées à des actifs (ABS) et des obligations structurées adossées à des emprunts (CMBS, organismes parapublics et publics).

L'Indice Bloomberg U.S. Municipal couvre le marché des obligations à long terme exonérées d'impôts libellées en dollars américains. L'indice comprend quatre principaux secteurs : les obligations des États et des collectivités locales, les obligations émises par des services aux collectivités, les obligations garanties et les emprunts garantis par des bons du Trésor.

Les Indices Citi Economic Surprise mesurent les données imprévues par rapport aux attentes du marché. Un indice positif signifie que les données publiées ont été meilleures que prévu, tandis qu'un indice négatif signifie que les données publiées ont été moins bonnes que prévu.

L'Indice des prix à la consommation (IPC) est un indicateur de l'évolution moyenne au fil du temps des prix payés par les consommateurs urbains pour un panier de biens et de services.

L'indice PCE de base est un indicateur des prix que les personnes vivant aux États-Unis, ou celles qui achètent en leur nom paient pour des biens et des services. L'alimentation et l'énergie, dont les prix fluctuent fréquemment, ne sont pas prises en compte afin de faciliter la lisibilité de l'inflation sous-jacente.

L'indice Employment Cost (ECI) mesure l'évolution au fil du temps du coût horaire de la main-d'œuvre pour les employeurs. L'ICE utilise un « panier » fixe de main-d'œuvre pour produire une variation pure des coûts, indépendamment des effets de la mobilité des travailleurs entre professions et secteurs, et inclut à la fois le coût des salaires et des charges sociales.

L'Indice MSCI Brazil vise à mesurer la performance des segments des grandes et moyennes capitalisations du marché brésilien.

Les Indices MSCI Developed Markets Small Cap donnent une représentation exhaustive du segment des petites capitalisations en ciblant les sociétés qui font partie de l'indice Investable Market mais pas de l'indice Standard d'un marché développé donné. Les indices comprennent des indices de style « Value » et « Growth » et des indices sectoriels basés sur le Global Industry Classification Standard (GICS®).

L'Indice MSCI EM Latin America est un indice d'actions pondéré en fonction du flottant. Il a été élaboré à partir d'une valeur de base de 100 au 31 décembre 1987.

L'Indice MSCI Germany est un indice d'actions pondéré en fonction du flottant. Il a été élaboré à partir d’une valeur de base de 100 au 31 décembre 1998.

L'Indice MSCI World est un indice ajusté en fonction du flottant pondéré en fonction de la capitalisation boursière du SPX, conçu pour mesurer la performance des marchés d'actions des pays développés. L'indice se compose de 23 indices de pays des marchés développés.

L'Indice Nikkei 225 comprend 225 actions sélectionnées parmi les actions ordinaires nationales de la première section de la Bourse de Tokyo, à l'exclusion des ETF, des SIIC, des titres privilégiés, des actions reflet (sur dividendes de filiales), etc., autres que les actions ordinaires.

L'Indice S&P 500® est largement considéré comme le meilleur indicateur des actions américaines de grande capitalisation et sert de référence pour un vaste éventail de produits d'investissement. L'indice comprend 500 sociétés de premier ordre et couvre environ 80 % de la capitalisation boursière disponible.

Principaux risques

Toutes les données boursières et économiques datent de décembre 2023 et proviennent de Bloomberg Finance L.P. et FactSet, sauf indication contraire.

Les informations présentées ne sont pas censées constituer des jugements de valeur sur l'issue privilégiée d'une décision gouvernementale ou d'une élection politique.

Toutes les sociétés citées sont présentées à titre purement indicatif et ne constituent pas une recommandation ou une approbation de la part de J.P. Morgan dans ce contexte.

Il n’est pas possible d’investir directement dans un indice.

Le prix des actions peut augmenter ou diminuer en raison de l'évolution de l'ensemble du marché ou de la situation financière d'une entreprise, parfois rapidement ou de manière imprévisible. Les actions sont soumises au « risque de prix », ce qui signifie que les prix des actions en général peuvent baisser sur des périodes courtes ou longues.​

L'investissement dans des actifs alternatifs comporte des risques plus élevés que les investissements traditionnels et ne convient qu'aux investisseurs avertis ayant la capacité financière d'accepter la perte de tout ou partie des actifs consacrés à ces stratégies.​

Les investissements privés sont soumis à des risques particuliers. Les particuliers doivent satisfaire à des conditions spécifiques avant d'investir. Ces informations ne constituent pas une offre de vente ou une sollicitation d'offre d'achat. Pour rappel, les hedge funds (ou fonds de hedge funds) ont souvent recours à l'effet de levier et à d'autres pratiques d'investissement spéculatives qui peuvent accroître le risque de perte de l'investissement ; peuvent être très illiquides ; ne sont pas tenus de communiquer aux investisseurs des informations périodiques sur les prix ou les valorisations ; peuvent impliquer des structures fiscales complexes et des retards dans la distribution d'informations fiscales importantes ; ne sont pas soumis aux mêmes exigences réglementaires que les fonds communs de placement ; et prélèvent souvent des commissions élevées. En outre, des conflits d'intérêts peuvent exister dans le cadre de la gestion et/ou de l'exploitation d'un hedge fund. Pour de plus amples informations, veuillez vous référer à la notice d'offre applicable. Les titres sont mis à disposition par l'intermédiaire de J.P. Morgan Securities LLC, membre de la Financial Industry Regulatory Authority (FINRA) et de la Securities Investor Protection Corporation (SIPC), et de ses courtiers affiliés.​

Les investissements dans les matières premières peuvent présenter une plus grande volatilité que les investissements dans des titres traditionnels. La valeur des matières premières peut être affectée par l’évolution des fluctuations générales du marché, la volatilité des indices de matières premières, les variations des taux d'intérêt ou des facteurs affectant un secteur ou une matière première en particulier, tels que la sécheresse, les inondations, les conditions météorologiques, les maladies animales, les embargos, les tarifs douaniers et les développements économiques, politiques et réglementaires internationaux. Investir dans les matières premières offre une opportunité de rendement accru mais, en même temps, crée la possibilité d'une perte plus importante.​

Les obligations sont soumises au risque de taux d'intérêt, au risque de crédit et au risque de défaut de l'émetteur. Les prix des obligations baissent généralement lorsque les taux d'intérêt augmentent.​

Les investisseurs doivent comprendre les conséquences fiscales potentielles de l'achat d'une obligation de collectivité locale. Certaines obligations de collectivités locales sont soumises à l'impôt fédéral si le détenteur est assujetti à l'impôt minimum de remplacement (AMT). Les plus-values éventuelles sont, le cas échéant, imposables au niveau fédéral. L'investisseur doit savoir que les revenus des fonds d'obligations de collectivités locales exonérés d'impôt peuvent être soumis à l'impôt local et d'État ainsi qu'à l'impôt minimum de remplacement (AMT).​

Les investissements dans des titres privilégiés présentent des caractéristiques communes aux actions et aux obligations. Les titres privilégiés sont généralement des titres à long terme assortis d'une protection contre le remboursement anticipé, qui se situent entre la dette et les capitaux propres dans la structure du capital. Les titres privilégiés comportent divers risques et considérations, notamment : le risque de concentration, le risque de taux d'intérêt, des notations de crédit inférieures à celles des obligations individuelles, un droit à l'actif inférieur à celui des obligations individuelles d'une entreprise, des rendements plus élevés en raison de ces caractéristiques de risque et des conséquences liées à la possibilité de rachat, ce qui signifie que la société émettrice peut racheter l'action à un certain prix après une date donnée.​

Les sociétés de petite capitalisation présentent généralement plus de risques que les sociétés bien établies de premier ordre, car les petites sociétés peuvent afficher un niveau de volatilité plus élevé sur le marché que la plupart des sociétés de grande capitalisation et/ou de premier ordre.​

Les investissements internationaux ne conviennent pas à tous les investisseurs. Les investissements internationaux impliquent un degré de risque plus élevé et une volatilité accrue. Les fluctuations des taux de change et les politiques comptables et fiscales différentes en dehors des États-Unis peuvent augmenter ou diminuer les rendements. Certains marchés étrangers peuvent ne pas être aussi stables politiquement et économiquement que les États-Unis et d'autres pays. Les investissements sur les marchés internationaux peuvent être plus volatils.​

Les produits dérivés peuvent être plus risqués que d'autres types d'investissements, car ils peuvent être plus sensibles aux évolutions des conditions économiques ou de marché que d'autres types d'investissements et peuvent entraîner des pertes qui dépassent de manière significative l'investissement initial. L'utilisation de produits dérivés peut s'avérer infructueuse, et entraîner des pertes d'investissement, et le coût de ces stratégies peut réduire le rendement de l'investissement.​

La récupération des pertes fiscales peut ne pas convenir à tous les investisseurs. Si vous ne prévoyez pas de réaliser des plus-values nettes cette année, si vous avez des pertes reportables, si vous craignez de vous écarter de votre portefeuille d'investissement modèle et/ou si vous êtes soumis à des taux d'imposition faibles ou si vous investissez par le biais d'un compte à imposition différée, la récupération des pertes fiscales peut ne pas être pas la meilleure solution pour votre compte. Nous vous invitons à discuter de ces questions avec votre conseiller en investissement et votre conseil fiscal.

En visitant un site tiers, vous pouvez entrer sur un site non sécurisé dont la politique de confidentialité et les pratiques de sécurité peuvent être différentes des normes de J.P. Morgan. J.P. Morgan n'est pas responsable de tout aspect d'un site tiers lié, qu’il ne contrôle pas, n'approuve pas ou ne garantit pas. J.P. Morgan n'accepte aucune perte directe ou indirecte découlant de l'utilisation de ces sites.​

Toutes les sociétés mentionnées le sont à titre purement indicatif et ne constituent pas une recommandation ou une approbation de la part de J.P. Morgan dans ce contexte.

Ce document est fourni à titre purement indicatif et peut vous informer sur certains produits et services offerts par les activités de gestion de patrimoine de J.P. Morgan, qui font partie de JPMorgan Chase & Co. (« JPM »). Les produits et services décrits, ainsi que les frais, charges et taux d'intérêt associés, sont susceptibles d'être modifiés conformément aux dispositions contractuelles applicables au compte et peuvent varier selon les zones géographiques. Tous les produits et services ne sont pas offerts dans tous les établissements. Si vous êtes en situation de handicap et avez besoin d'une aide supplémentaire pour accéder à ce document, veuillez contacter votre interlocuteur chez J.P. Morgan ou nous envoyer un e-mail à accessibility.support@jpmorgan.com pour obtenir de l'aide. Veuillez lire toutes les informations importantes.

EN SAVOIR PLUS sur notre société et nos professionnels de l’investissement grâce à FINRA Brokercheck

Pour en savoir plus sur les activités d’investissement de JP Morgan, y compris nos comptes, produits et services, ainsi que notre relation avec vous, veuillez consulter notre formulaire CRS et notre guide des services d’investissement et des produits de courtage de JP Morgan Securities LLC. 
 

JPMorgan Chase Bank, N.A. et ses filiales (collectivement « JPMCB ») proposent des services d’investissement, qui peuvent inclure les comptes et le dépôt gérés par la banque, dans le cadre de ses services de trust et fiduciaires. D’autres produits et services d’investissement, tels que les comptes de courtage et de conseil, sont proposés par l’intermédiaire de J.P. Morgan Securities LLC (« JPMS »), un membre de FINRA et SIPC. Les produits d’assurance sont mis à disposition à travers Chase Insurance Agency, Inc. (CIA), une agence d'assurance agréée, menant ses activités en tant que Chase Insurance Agency Services, Inc. en Floride. JPMCB, JPMS et CIA sont des sociétés affiliées sous le contrôle commun de JPMorgan Chase & Co. Les produits ne sont pas disponibles dans tous les états. Veuillez lire l’avis de non-responsabilité légale en conjonction avec ces pages.

LES PRODUITS D’INVESTISSEMENT ET D’ASSURANCE SONT : • NON ASSURÉ PAR LA FDIC • NON ASSURÉ PAR UN ORGANISME DU GOUVERNEMENT FÉDÉRAL • NON CONSTITUTIF D’UN DÉPÔT OU D’UNE AUTRE OBLIGATION DE JPMORGAN CHASE BANK, N.A. OU DE L’UNE DE SES SOCIÉTÉS AFFILIÉES, NI GARANTI PAR CELLES-CI • SOUMIS À DES RISQUES D’INVESTISSEMENT, Y COMPRIS LA PERTE ÉVENTUELLE DU MONTANT PRINCIPAL INVESTI

Les produits de dépôt bancaire, tels que les chèques, l’épargne et les prêts bancaires et les services connexes sont proposés par JPMorgan Chase Bank, N.A. Membre de la FDIC. Ne constitue pas un engagement à accorder un prêt. Tout octroi de crédit est sujet à une approbation de la part du prêteur.