Alors que la situation économique récente a créé des besoins de liquidités, le crédit peut aider à conserver une stratégie de portefeuille à long terme jusqu’au rebond des marchés.

Les retombées économiques de la récente volatilité des marchés se sont révélées particulièrement graves. Le manque de liquidités et les ventes massives ont fragilisé les revenus, tandis que des stratégies de portefeuille soigneusement planifiées ont été mises à mal.

Messages clés :

  • Utilisez des lignes de crédit existantes ou nouvelles pour emprunter plutôt que de vendre des actifs à long terme.
  • Le crédit vous permet de conserver votre train de vie ou de couvrir vos besoins commerciaux jusqu’au rebond des marchés.
  • Evitez de cristalliser les pertes et de déséquilibrer une planification de portefeuille à long terme.

Les flux de trésorerie traditionnels (dividendes, rendements locatifs, bonus et rémunération des dirigeants compris) sont éprouvés et de nombreuses personnes comptent davantage sur les actifs financiers à long terme pour soutenir leurs entreprises, financer leur train de vie et s’acquitter des impôts et autres charges impossibles à différer. Le recours au crédit leur permet de gagner ce dont elles ont le plus besoin : du temps.

Protégez vos objectifs à long terme

Le graphique ci-dessous illustre la perception de l’argent de nombre d’entre nous à l’aide d’une répartition en quatre poches : dépenses, répartitions, préservation et croissance. Dans l’environnement actuel, la diminution des revenus issus de portefeuilles ou d’entreprises signifie fréquemment que la poche réservée aux dépenses s’est tarie. Les actifs détenus dans les poches « préservation » et « croissance » subissent alors une pression pour fournir ces revenus – ce qu’ils peinent à accomplir. Au lieu de vendre ces actifs à long terme, vous pourriez les utiliser comme garantie et emprunter via une ligne de crédit jusqu’à votre retour à meilleure fortune et à la stabilisation des marchés.

L’entreprise de vente au détail d’un client britannique a par exemple été confrontée à de grandes difficultés lorsqu’elle a dû fermer en raison des mesures de confinement. Le propriétaire a prélevé un montant de 20 millions de dollars sur une ligne de crédit (déjà approuvée) inutilisée et ouverte de longue date afin de couvrir les coûts et de maintenir son entreprise à flot jusqu’à sa réouverture. Grâce à cette stratégie, l’entreprise n’a pas périclité et le client n’a pas été contraint de vendre ses actifs à long terme, qui lui ont en lieu et place servi de garantie pour la ligne de crédit. Lorsqu’il recommencera à générer des revenus, il entend rembourser cet emprunt au fil du temps, à mesure que ses flux de trésorerie reviendront à la normale.

L’infographie montre comment nous répartissons souvent notre patrimoine : dépenses, répartition, préservation et croissance. Dans l’environnement actuel, la poche réservée aux dépenses s’est souvent tarie, ce qui accroît la pression sur les poches « préservation » et « croissance ». Au lieu de vendre ces actifs, contracter un emprunt/crédit peut répondre à votre besoin de revenus, sans déstabiliser votre stratégie de portefeuille à long terme.

Les pertes de revenus de dividendes réduisent la liquidité

Les versements de dividendes ont été particulièrement scrutés durant la pandémie de Covid-19, des secteurs tout entiers étant confinés et des milliers de travailleurs au chômage partiel. Les entreprises sont fortement incitées à réduire ou à supprimer les versements de dividendes afin :

  • d’assurer l’avenir de leurs activités ;
  • d’éviter toute réaction négative du public pour avoir récompensé inopportunément les actionnaires ; et
  • de se conformer à la pression réglementaire et gouvernementale.

De telles réductions pourraient entraîner des problèmes de liquidité immédiats pour tout actionnaire qui compte sur les revenus de dividendes de son portefeuille.

Soutien à l’économie et reprise

Les banques centrales comme la Réserve fédérale américaine, la Banque centrale européenne et la Banque d’Angleterre ont adopté des mesures résolues, affirmant leur intention de soutenir l’économie et de maintenir des taux directeurs exceptionnellement bas pendant les années à venir. De concert avec les signes prometteurs de ralentissement du taux de contamination par le virus et l’assouplissement progressif des confinements, ces mesures ont permis aux marchés d’actions de se redresser des planchers atteints en mars – mais leurs performances restent inférieures aux prévisions à long terme.

Vendre des actifs financiers en phase de volatilité et d’incertitudes fait courir le risque de cristalliser les pertes et menace la capacité à générer de futurs gains. Au lieu de liquider des actifs, vous pourriez utiliser le crédit comme un outil pour gagner du temps, évitant ainsi de miner les prévisions de performance à long terme de votre portefeuille et de subir des pertes. Vous pouvez rembourser le prêt dès la stabilisation des marchés et votre retour à meilleure fortune.

Performance d’un portefeuille équilibré sans placements alternatifs en USD

Performance équipe CIO J.P. Morgan Banque Privée : données au 11 juin 2020
Le graphique illustre la variation des perspectives pour les investisseurs en fonction de leur moment d’entrée sur le marché. Il repose sur l’exemple d’un investissement dans un portefeuille équilibré sans placements alternatifs réalisé respectivement début 2018, début 2019, un an auparavant et début 2020 par rapport aux performances attendues du portefeuille sous-jacent. Si vous n’avez commencé qu’en 2020, votre portefeuille a enregistré une baisse après deux mois seulement. À plus longue échéance cependant, les conditions s’améliorent, d’où l’importance de rester investi pour le long terme et de ne pas se laisser déstabiliser par la volatilité à court terme.

Le graphique ci-dessus illustre la variation des perspectives pour les investisseurs en fonction de leur moment d’entrée sur le marché. Il repose sur l’exemple d’un investissement dans un portefeuille équilibré sans placements alternatifs réalisé respectivement début 2018, début 2019, un an auparavant et début 2020 par rapport aux performances attendues du portefeuille sous-jacent.

Nous concevons des portefeuilles capables de résister lors de phases de volatilité accrue des marchés. Au regard des hypothèses à long terme de J.P. Morgan concernant le marché des capitaux ainsi que des coûts de crédit et de financement actuellement faibles, il semble judicieux de recourir à l’emprunt à court terme pour atteindre les objectifs de gestion de patrimoine à plus longue échéance.

Principal élément à retenir :

Le recours au crédit peut vous permettre d’éviter de cristalliser les pertes et de déstabiliser vos objectifs de gestion de patrimoine à long terme. J.P. Morgan Banque Privée est à vos côtés pour vous aider à appréhender votre situation financière générale et vos éventuels besoins de liquidités. La discussion devrait être centrée sur l’octroi d’un crédit pour vous aider à surmonter cette période sans précédent, en gagnant du temps afin d’assainir votre situation financière sans mettre à mal vos projets à long terme.